Breaking News
Home / Bureau / LES NOUVEAUX BUREAUX DE LA DIVISION LUXE DE L’ORÉAL PARIS : SEINE 62

LES NOUVEAUX BUREAUX DE LA DIVISION LUXE DE L’ORÉAL PARIS : SEINE 62

Quotes by TradingView

C’est en bord de Seine à Levallois Perret que les 2500 collaborateurs du prestigieux groupe ont investit 48000 mètres carrés de bureaux. Le studio de la Maison Sarah Lavoine a pensé un espace convivial, coloré et propice à une nouvelle façon de travailler.

L’Oréal et Maison Sarah Lavoine.

Il y a trois ans Maison Sarah Lavoine a répondu à l’appel d’offre du groupe L’Oréal et remporté ce dernier; Imaginer
le projet ambitieux de travailler différemment avec de nouvelles formes d’aménagement et une optimisation des
espaces de travail. Accroître le sentiment de bien-être dans ces nouveaux bureaux était au coeur du projet et répondre ainsi aux besoins des différentes directions de marque du groupe.
Le studio de la Maison a imaginé pour Seine 62 un lieu hybride afin de placer l’Humain au coeur du bureau. Pour
répondre à cette problématique, alors que nous vivons à l’ère du digital, il a fallu entièrement repenser la circulation
et les espaces pour favoriser les échanges, les dialogues, la créativité et la sensation de confort. Un projet désormais
plébiscité par l’ensemble des collaborateurs du leader mondial des cosmétiques.

LES NOUVEAUX BUREAUX DE LA DIVISION LUXE DE L’ORÉAL PARIS : SEINE 62 unnamed29

Adapter une expertise résidentielle et privée au monde du travail.

Jusqu’alors la designer et son équipe ne s’étaient exprimés que dans des projets résidentiels pour des clients privés, des hôtels comme le Roch Hôtel&Spa***** dans le 1er arrondissement de Paris ou dernièrement dans des espaces
commerciaux avec l’aménagement du nouveau bâtiment du Printemps de la Maison en 2017. Par son expertise du
monde résidentiel, Sarah Lavoine et ses équipes ont pu aborder ce chantier avec un regard complétement étranger au milieu tertiaire. C’est ce qui a mené le Studio à réaliser l’aménagement des bureaux en transposant les codes de la maison à ceux du monde du travail pour créer une atmosphère différente, avec un univers très identitaire.

À l’aide de Mobilitis, assistant à la maîtrise d’ouvrage et maître d’oeuvre de l’Oréal, Maison Sarah Lavoine a pu identifier l’ensemble des besoins des différentes directions de marques pour concevoir une ligne de mobilier et d’outils essentiels à leurs métiers. Le mobilier a été dessiné par le studio Maison Sarah Lavoine, faisant l’objet d’un appel d’offre parmi plusieurs fabricants : remporté par la Cider pour le mobilier de bureau et par Silvera pour le mobilier spécifique. L’ensemble du mobilier a été approuvé par la Santé du travail ergonome afin de réduire les problèmes de postures liés aux conceptions de bureaux classiques.

LES NOUVEAUX BUREAUX DE LA DIVISION LUXE DE L’ORÉAL PARIS : SEINE 62 unnamed27

L’organisation de l’espace.

Au rez-de-chaussée de cette bulle de verre se trouve le Forum.
C’est avant tout un lieu de vie qui s’apparenterait plus à un lobby chic. Pour meubler l’espace Sarah Lavoine imagine des banquettes sur mesure au tissu bleu azur et baby pink et les accompagnent des tabourets Stool (Red Edition) et de chaises Kelly de Claesson Koivisto Rune (Tacchini), qu’elle dispose ainsi autour de tables basses de chez GamFratesi afin de créer plusieurs espaces. Le tout s’articule autour du bar où l’on peut déguster un café ou une collation tout au long de la journée.

À l’intérieur de ce Forum plusieurs oliviers apportent une touche de fraîcheur.
Chacun est disposé sous une bulle de verre qui diffuse la lumière extérieure. Ils appellent ainsi à découvrir les quatre
patios intérieurs du bâtiment, car Seine 62 offre plus de 700m2 de terrasse végétalisée réalisée par un écologue. Grâce à ces derniers les bureaux sont ainsi traversés par la lumière naturelle malgré la profondeur des plateaux.

Dans les étages se répartissent les bureaux des directions de marques du groupe. Pour répondre à leurs besoins, le studio Maison Sarah Lavoine élabore en collaboration avec Mobilitis une implantation originale où les bureaux classiques alternent avec des bureaux en open-spaces. Des espaces illustrent la tendance du Flex-office, aujourd’hui 25% des équipes n’ont plus de places attribuées mais disposent néanmoins d’une plus grande offre de travail au sein des villages dits «dynamiques ».

Grâce à cet aménagement, les équipes peuvent se déplacer librement en fonction de leurs besoins ou de leurs réunions.
Afin de faciliter ce « nomadisme » d’entreprise, des caddies sont à la disposition des collaborateurs afin de simplifier leurs déplacements à l’intérieur d’un village ou entre différentes entités. Avec ce projet, L’Oréal passe de 80% d’espace cloisonné à 5% et franchit donc un pas significatif vers une nouvelle génération de bureau, les N-1 des vice-présidents résidents ont encore un bureau fermé mais vitré.

Ainsi on observe des lounges, des agoras modulables, des alcôves, des bulles de concentration, des salles de réunions de différentes tailles. Pour aider les collaborateurs à s’orienter dans un espace si grand, les fonctions des lieux sont déterminées par le choix des mobiliers mais également grâce à la signalétique entièrement réalisée par Maison Sarah Lavoine. La délimitation des espaces s’exprime de manière subtile grâce à la présence de panneaux suspendus recouverts de tissus colorés et de vitrophanie de différentes couleurs afin d’identifier les zones au sein d’un même plateau. Leur présence fait écho à certains paravents et panneaux disposés entre les postes de travail. Ces panneaux de tissus ainsi que l’ensemble des cloisons garantissent l’absorption du volume sonore et limitent donc le déplacement du son.

 LES NOUVEAUX BUREAUX DE LA DIVISION LUXE DE L’ORÉAL PARIS : SEINE 62 unnamed28

Les détails qui font la différence.

« Ce vaste programme immobilier a pour but d’inciter nos collaborateurs à oeuvrer de façon plus libre et collaboratrice.
Il leur offre un cadre dans lequel ils pourront s’épanouir, notamment grâce à la décoration et aux nombreux services qui leurs sont offerts. » (Nicolas Hieronimus, directeur général L’Oréal Luxe).
Le studio de la Maison utilise alors des matériaux nobles et naturels, extérieurs au répertoire traditionnel de l’environnement de travail. Le grès de Cérame façon Pierre de Vals en référence aux thermes dans le Forum au rez-de-chaussée, l’utilisation du noyer aux teintes chaleureuses que l’on retrouve dans l’ensemble du projet en guise de cloisonnement ponctuel et en touches dans le mobilier réalisé sur mesure.

La lumière aussi a été sculptée et travaillée pour ne jamais éblouir et créer une atmosphère propice à la concentration et à la réflexion. Ce sont des gélules de verre qui viennent adoucir l’atmosphère des bureaux, par vagues, avec une couleur naturelle et très douce. Sarah Lavoine sélectionne des couleurs chatoyantes dans des tonalités inattendues et qui correspondent à un univers féminin et élégant – 80% des salariés du groupe sont des femmes. Ainsi, on retrouve des teintes chères à la créatrice, le Bleu Sarah, le Baby Pink, le Thé de Chine et des touches de tournesol et de noir pour souligner les volumes et séparer les espaces. Cette palette contribue largement à transmettre l’idée d’une «maison accueillante ». Pour parfaire les harmonies des matériaux, le studio décline ces couleurs en velours pour les tissus des assises et des canapés, et ajoute du laiton et du marbre dans les luminaires et accessoires de décoration. Des icônes du design telles que les lampes Serge Mouille ou le mobilier outdoor de Sebastian Herkner pour Moroso se mêlent aux pièces dessinées par la designer et subliment l’âme du lieu.

Afin de parfaire l’offre de services de Seine 62, Sarah Lavoine et ses équipes élaborent des lieux de restauration qui revisitent totalement la traditionnelle cafétéria : l’Atelier à thèmes. Trois offres avec leur propre univers : bois naturel pour le sushi bar, claustras et faïence pour la trattoria italienne et banquettes collées dos à dos, briques blanches et damier noir et blanc pour le dîner américain.

 

Les murs réalisés à l’image de vaisseliers permettent de décorer l’espace à l’image d’un restaurant branché et d’exposer la vaisselle Sicilia dessinée par Sarah Lavoine ainsi qu’une collection de plantes.

En plus de revisiter la forme classique des bureaux, conciergerie, salon de beauté, salles de « digital detox», salle de sport sur une péniche et autres services sont à disposition des collaborateurs pour travailler dans la bonne humeur.

Au delà d’un projet aux dimensions exceptionnelles, le studio de la Maison Sarah Lavoine imagine un lieu de travail qui incarne un nouvelle génération de bureaux et une utilisation innovante de l’espace de travail.

La Maison démontre sa capacité à s’exprimer, avec l’élégance qui la caractérise, dans un registre inattendu et inexploré jusqu’à présent par ses équipes.

 

C’est avec cette fraîcheur qu’elle livre ce projet où Sarah Lavoine applique la philosophie qui lui tient à coeur :
« Nous passons beaucoup de temps au bureau ; j’ai cherché à apporter un peu de bonheur dans la vie des gens, qu’ils soient contents de venir travailler. »
Aujourd’hui les collaborateurs du groupe sont ravis de ce nouvel environnement et de ces nouvelles formes de travail.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!